Le Parc national du Fjord du Saguenay


Amérique, Canada, Escapades / mercredi, juillet 24th, 2019

Les parcs nationaux se suivent et ne se ressemblent pas. Vous avez pu en découvrir un premier ici, un deuxième et voici le troisième qui ne ressemble à aucun autre. C’est ça la richesse du Canada, des paysages à couper le souffle, tous différents les uns des autres, une redécouverte de la nature à chaque instant. Vous trouverez toutes les informations sur les parcs en général dans cet article.

Se rendre au Parc national du Fjord Saguenay

Le Parc se situe le long des rives du Fjord. D’un côté, le secteur de Baie-Eternité et de Rivière-Eternité et de l’autre côté, le secteur de la Baie-Sainte-Marguerite et Sacré-Cœur. La Baie de Tadoussac fait également partie du Parc national mais est plutôt connu pour les baleines. Qui dit deux rives, dit faire un choix si vous n’avez pas le temps (et l’envie) de faire le tour. Pour notre part, nous avons suivi la rive côte Ouest. C’est en effet celle qui semble être conseillée pour un premier voyage.

La randonnée de la montagne blanche (14km A/R – 5 heures)

Conseils et informations pratiques

Parlons de la partie Parc à proprement parler. La montagne blanche est  méconnue et pourtant je pense que c’est l’une des randonnées qui nous a laissé le plus de souvenirs. Le départ est situé sur le chemin Saint-Thomas Nord dans le village de l’Anse-Saint-Jean. Il est autorisé de garer son véhicule le long du chemin. N’ayez crainte, vous ne serez pas les seuls à le faire. Arrivé au petit chemin, il faut suivre les indications pour le Sentier des Chutes. Pour cette randonnée, le départ ne se fait pas par une entrée péage classique aux parcs nationaux. En effet, au début du chemin se trouve une borne d’autoperception afin de payer les frais d’accès au parc. Il suffit de prendre une carte, remplir les éléments demandés et déposer dans la boite aux lettres la contribution financière.
La montagne blanche est le plus haut sommet accessible du parc. Autant vous dire que cela promet une vue spectaculaire … et une montée raide (environ 570 mètres de dénivelé).

  • Le sentier des Chutes :  C’est la première partie de la randonnée. Après 1,5km, nous arrivons à la grande chute d’eau. (Attention sentier fermé durant la saison de chasse à l’orignal).
  • L’Anse Saint-Jean : un peu plus loin en poursuivant la marche, s’offre à nous une magnifique vue sur le village de l’Anse Saint-Jean. La balade continue dans la forêt (cf. première photo de l’article).
  • Le Lac Mort : c’est sans conteste l’un des plus beaux paysages de cette randonnée. J’avais l’impression de regarder un paysage de carte postale (cf. deuxième photo de l’article).
  • Jusqu’au sommet : après le lac Mort, le terrain est un peu plus escarpé et ça grimpe ! Mais quelle bonheur d’arriver en haut de cette montagne. Un spectaculaire point de vue à 360°, une végétation rappelant le climat polaire. Il fait d’ailleurs bien plus frais au sommet mais cela reste appréciable après une aussi belle randonnée !

Chute d’eau, forêts, lacs, végétation … Pendant les 7 km les paysages sont tellement variés !

Où loger près du Parc ?

Pour une proximité immédiate de la randonnée, vous pouvez loger à l’Anse Saint-Jean. Ce petit village est très charmant et se situe au bord de l’eau du Fjord. Nous avons logé dans un Airbnb au cœur de la nature. Le lien est juste ici. L’hôte Pascale est très accueillante et de bon conseil pour les visites. La vue depuis la chambre est très sympa et le logement est très bien équipé. Si vous optez pour une autre randonnée, veillez à bien choisir votre emplacement puisque le Fjord est assez étendu.

Comme vous pourrez le constater, on ne se lasse pas de ces grands espaces au Québec. J’ai même envie de dire que d’aller au Québec sans voir un seul parc national, vous n’aurez pas vu le vrai « visage » de cette belle région. Il me tarde, un jour peut-être, d’y retourner pour découvrir d’autres espaces comme la Gaspésie. Faire ce voyage nous montre également combien la nature est belle, combien il faut la préserver parce que tout ça ne peut pas disparaître ! On ne le dira jamais assez, mais le voyage forge une bien meilleur ouverture d’esprit. Merci d’avoir lu cet article, je vous retrouve bientôt pour vous raconter une journée unique vécue à … Tadoussac !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *