Les merveilles des Gorges du Verdon


Escapades, France, Provence-Alpes Côte d'Azur / mercredi, août 1st, 2018

Tu veux fuir au soleil tout en évitant la vague de touristes de la Côte d’Azur ? Tu as envie de vivre une aventure à la Indiana Jones le temps d’un après-midi ? Alors les Gorges du Verdon sont faites pour toi ! Située à cheval sur les départements des Alpes de Haute Provence et le Var, les Gorges du Verdon est un canyon creusé par la rivière du Verdon (Moment historique et géographique !). C’est entre le village de Castellane et de Moustiers Sainte-Marie que nous avons séjourné l’année dernière, au coeur du Canyon du Verdon. L’endroit est tout simplement magnifique ! Pour les plus sportifs d’entre-nous, le Verdon c’est l’endroit idéal pour pratiquer le vélo, la randonnée, le kayak … Nous y sommes allés pour cela et je vais vous partager mes coups de cœur !

Le Sentier Blanc-Martel (14 km)

Célèbre sentier des Gorges, il doit son nom à Alfred-Edouard Martel qui, au 20e siècle, s’aventura dans le canyon à la recherche de nouvelles ressources en eau potable. Le départ se fait au Chalet de la Maline pour une arrivée au Point Sublime. Pour plus de confort, je vous conseille de déposer votre voiture au point d’arrivée de la randonnée puis de prendre le bus qui se rend au Chalet de la Maline. Si vous effectuez la randonnée en saison haute, armez-vous de patience car le bus peut rapidement être complet. Premier arrivé, premier servi. Depuis le chalet, nous profitons d’une vue sublime sur le canyon qui laisse présager une belle randonnée ! Nous entamons la randonnée par une descente jusqu’au canyon, s’en suit un sentier en sous bois. Il se succède des paysages aussi sublimes les uns que les autres, on en prend plein les yeux !

Nous poursuivons la randonnée en grimpant vers la brèche Imbert. Cet endroit est aussi magnifique qu’effrayant si on a le vertige. 252 marches nous séparent du sol, la vue est vetigineuse ! Une fois descendu, nous retrouvons la rivière pour une pause déjeuner bien mérité. On a bien envie de se baigner sous cette chaleur mais l’eau est très fraîche ! Nous reprenons le chemin jusqu’aux deux tunnels de fin de parcours. N’oubliez pas vos lampes torches, notamment pour le second tunnel, Le Baou. Long de 650 mètres, on est vraiment dans le noir total ! Le tunnel débouche sur le couloir Samson, partie la plus étroite du canyon. Là, nous faisons un arrêt pour nous rafraîchir avant de retrouver le point Sublime.

Pratiquer le canoë

    • Dans les Hautes Gorges

Incontournable des Gorges, vous connaissez certainement tous cette photo de l’entrée du canyon depuis le lac Sainte-Croix peuplée de canoës et bateaux. C’est en effet l’un des coins les plus propices à la pratique du canoë car abordable pour tous. Seulement, le côté touristique à ces effets négatifs : un canyon bondé si vous y allez aux heures de pointe, une attente de près d’une heure pour avoir un canoë et SURTOUT … l’incivilité. C’est impressionnant et pour moi inadmissible de voir des personnes jeter leurs déchets dans un endroit si magnifique qu’il est important de préserver ! C’est bien dommage que certain(e)s ne s’en rendent pas compte …

  • Dans les Basses Gorges

Si vous recherchez davantage de calme, je vous conseille le canoë dans les Basses Gorges au départ de la base nautique de la Marine. Même s’il y a beaucoup moins de monde, il est indispensable de réserver avant. La balade commence par la traversée du Lac Montpezat puis on s’engouffre dans le canyon en direction du barrage de Sainte-Croix.

La randonnée de l’Imbut et la remontée par le sentier Vidal (10 km)

Certainement la plus belle randonnée que j’ai faite jusqu’à présent mais aussi la plus technique. Si le sentier Martel nous en avait mis plein la vue, là ce sentier fut plus chargée en émotions : grimper, s’accrocher à des cordages, être proche du vide… Au départ, c’est une randonnée au fort dénivelé certes mais rien ne laisse présager ce qui nous attends. On avance alors lentement en longeant le canyon avec des points de vues qu’on ne pourrait même pas départager si on devait faire un classement !

Nous arrivons à la Vire Maugué et là le niveau monte d’un cran. C’est seulement à l’aide d’un câble sur une paroi glissante que nous traversons la falaise. Le chemin se termine sur la plage du Baou Béni, propice à un pique nique. Une fois bien restaurés, nous faisons marche arrière puisqu’il n’est pas possible d’aller au-delà. Deux options s’offrent à nous : reprendre le même chemin que nous venons de faire ou bien retourner au point de départ par la remontée Vidal. Ne connaissant pas la remontée, nous avons décidé de prendre ce chemin. Il ne faut en AUCUN CAS le prendre si vous avez le vertige et sans un minimum de condition physique.

Le départ annonce la couleur : un escalier taillé dans la roche et très étroit. C’est simple, le chemin est juste calibré pour une seule personne. Au delà, c’est le vide. 30 mètres de dénivelé avec pour seule sécurité : un câble. Une fois cet escalier de fortune passé, à nouveau nous devons grimper sur une pente raide qui aboutit à deux échelles qui, elles aussi, donnent dans le vide. Les paysages sont fabuleux, l’expérience incontournable ! S’il y avait une seule chose à faire dans le Verdon, je répondrai cette randonnée, sans hésitation.

Le village de Moustiers-Sainte-Marie

Petit village de caractère, il offre une vue imprenable sur le Lac Sainte-Croix. Connu pour sa production de faïence, c’est une visite obligatoire lors de votre passage dans le Verdon. Comme un peu souvent dans le Verdon, il va falloir grimper puisque le village est à flanc de montagne. N’hésitez pas à vous balader dans les ruelles du village et pousser la marche jusqu’à la chapelle de Notre-Dame-De-Beauvoir. Vous emprunterez un escalier de plus de 200 marches pour grimper jusqu’à 850 mètres d’altitude.

Voilà, vous savez tout de mes coups de cœur ! Les Gorges du Verdon, vous connaissez ?! ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *