Une journée au Parc National de la Mauricie


Amérique, Canada, Escapades / lundi, avril 29th, 2019

Premier article de la série des parcs nationaux du Québec : Le parc national de la Mauricie. Vous trouverez toutes les informations sur les parcs en général dans cet article.

Se rendre au Parc National de la Mauricie

Ce parc se site en plein cœur des Laurentides, proche de la ville Trois-Rivières et non loin de Montréal. Il y a deux entrées possibles : Saint Mathieu ou Saint Jean des Piles. Il se visite aussi bien en été qu’en hiver à un détail près : attention aux moustiques l’été ! En effet, ce parc national comprend de nombreux lacs, endroits très propice à la reproduction des moustiques. Equipez-vous du nécessaire pour les faire fuir ! Personnellement, nous avions minimisé leur férocité et j’ai été littéralement dévorée en une après-midi.
Au-delà des moustiques, le parc propose une multitude d’activités et si vous souhaitez le parcourir en entier, comptez 2 heures de route et 63 kilomètres. Lorsque nous y sommes allés l’été 2018, la moitié du parc était fermé pour travaux. Cela ne nous a pas empêché de nous y arrêter puisqu’il y avait déjà beaucoup à faire dans la partie encore accessible.

Les activités

La randonnée des Chutes Waber

Nous avons consacré notre journée à cette belle randonnée qui allie marche et canoë. Le départ se fait au lac Wapizagonke où vous louerez un canot pour 36€ la journée. Comptez 4km de canot et 4km de marche (soit 16 km A/R en tout). La balade est sans difficultés majeures. Après avoir pris le départ au bord du lac, la première étape est le barrage aux Castors. Là, le niveau de l’eau est très bas et il vous faudra sortir de votre canot pour le tirer et lui faire passer le barrage. Prévoyez donc des chaussures d’eau. Une fois la deuxième partie du lac passé, vous arrivez sur une rive où tout le monde débarque. Pas d’inquiétudes pour laisser son canot, il sera bien là à votre retour. Il s’en suit une balade en forêt pour rejoindre les fameuses chutes Waber. Et là, c’est Waouh ! Je vous l’accorde, l’eu était très froide mais quel plaisir !

La randonnée des Cascades

En fin de journée, après avoir rendu les canots, nous avions encore de la force (et visiblement, je n’avais pas encore eu ma dose de moustiques hihi), nous avons fait une petite randonnée de 2km très accessible. Il s’agit d’un sentier longeant une rivière en cascades. En cette fin de journée, nous n’avons croisé personne. De quoi profiter pleinement du calme de la nature ! Si vous êtes motivés à aller plus loin, ce sentier communique avec celui des falaises (4km).

Le belvédère de l’île aux Pins

Il se situe à quelques kilomètres de l’entrée de Saint Mathieu du Parc. Après une descente d’environ 200 mètres, le belvédère offre un point de vue juste magnifique sur l’île aux Pins !

Où loger près du Parc ?

Il est possible de loger dans le Parc pour ceux qui veulent vivre l’expérience nature jusqu’au bout dans un camping, un chalet ou des tentes O’Tentik. Nous concernant, nous avions prévu d’y passer qu’une journée. Il n’était donc pas nécessaire de dormir dans le Parc et payer pour deux journées d’entrée.
Nous avons donc trouvé cette auberge, le refuge du Trappeur qui se situe juste à la sortie du Parc à Saint Mathieu du Parc. L’accueil était vraiment au top et les repas servis de qualité. Nous avons à chaque fois pris le petit-déjeuner et le déjeuner (il n’y a pas beaucoup de restaurants ni d’épicerie dans le coin) et nous avons très bien mangés. Une mention spéciale pour le pudding chômeur. Les chambres étaient confortables et propres. Une adresse que je recommande.

En une journée (dû à la fermeture du Parc entre le belvédère du Passage et Saint-Jean des Piles), nous n’avons pu faire qu’une infime partie de ce magnifique parc. Il est tellement grand qu’on ne peut pas tout faire en une journée et que même si une partie de route est fermé, il y a largement de quoi s’occuper. Le parc a un charme tout particulier, propre à la région des Laurentides et qui est bien différent des autres parcs que nous avons pu visiter. C’est le parc national de la Jacques Cartier que je vous propose découvrir ici à présent.

Une réponse à « Une journée au Parc National de la Mauricie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *